mercredi 5 mars 2014

My own Happiness Project // Etre soi-même.

Bonjour ! Y a t-il encore du monde par ici ?! Vous excuserez mon absence, je n'ai pas été au top de ma forme ces derniers temps, mais tout est rentré dans l'ordre désormais.

Alors ce Happiness Project, il en est où ? Ça avance, ça avance... Moi qui ne suis pas vraiment du genre à prendre des résolutions, cette année, aidée par ce projet, je me remets beaucoup en question et je change peu à peu des petites choses dans mon quotidien.

J'ai un rapport assez particulier à la mode. J'aime la mode, j'adore m'acheter de nouveaux vêtements et être bien habillée, c'est indéniable. Mais j'aime avant tout la mode dans sa simplicité et j'ai de plus en plus de mal à voir s'accumuler les choses dans mon placard. Certaines adorent ça, moi ça m'angoisse.

Pour ce premier mois, j'ai donc fait un peu de tri dans mon placard. Et comme espéré, cela m'a beaucoup soulagée. Avec moins de vêtements, j'ai en fait l'impression d'en avoir plus. Il ne me reste que des choses que j'aime et que je porte vraiment, ce qui signifie moins de prise de tête et d'hésitation.

Je pense que ce projet va m'aider à consommer moins, mais mieux. A réfléchir un peu plus avant d'acheter. Et pour aller dans ce sens et me défier aussi, j'avais décidé que ce mois de février serait un "no shopping month". Aucun achat autorisé. C'est un peu extrême mais j'avais besoin de me tester, de me prouver que je n'ai pas besoin d'acheter pour me sentir bien. J'avais besoin et envie de prendre le temps d'apprécier ce que je possède déjà.

Noyée dans les magazines et les blogs, ces dernières années j'en avais un peu oublié qui je suis. Ce que j'aime vraiment ce sont les choses simples, indémodables. Plus ça va, plus mon dressing ressemble à celui de mon enfance d'ailleurs : du classique, des chemises, beaucoup de bleu marine, des pantalons en velours, etc. En connaissant et en acceptant mes goûts, j'apprends de plus en plus à me satisfaire de l'essentiel. Je ressens de moins en moins  le besoin de posséder et d'accumuler pour être heureuse, c'est même plutôt le contraire : je trouve plus de liberté en possédant moins.

Je sais aujourd'hui que je ne suis pas ultra fashion, pointue et branchée, et je ne le serai jamais. J'aime la simplicité et ça me va. Je ne cherche plus à être ce que je ne suis pas. Je crois que c'est finalement ce qui fait le style d'une personne, quand elle est en accord avec ce qu'elle porte, bien dans ses vêtements et dans sa tête. Soi-même quoi.

Et alors, au terme de ce premier mois, suis-je plus heureuse ? La réponse au prochain épisode, ça commence à faire long là ! (et avec des photos promis!)

2 commentaires:

  1. Contente d'avoir de tes nouvelles, j'espère que tu nous mettras la suite très vite !

    Bisous.*

    Sophie
    http://petitsbonheursdesophie.wordpress.com

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi je reviens vers des choses simples, des chemises, des couleurs bleu, blanc, beige...

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires qui me vont droit au cœur !